La prise de poste en tant que manager peut créer une barrière entre anciens collègues. Comment passer le cap et trouver un nouvel équilibre ?

Roger Moose, notre mascotte, vous aide à y voir plus clair en répondant aux questions de ses abonnés.

Pour recevoir son défi hebdomadaire, chaque mercredi, abonnez-vous par ici.

La situation : J’ai été promu manager au sein de mon équipe. Certains membres de celle-ci vivent cette évolution difficilement et refusent de me parler depuis. Comment désamorcer rapidement ?

3 conseils pour dépasser ce cap

S’interroger en premier

Dans tout changement - réorganisation, nouveau projet … - on peut rapidement identifier les militants et les résistants face à une nouvelle situation. Si vous êtes surpris par l’attitude de certains, prenez un moment pour réfléchir à ce qui, dans vos attitudes, aurait pu être maladroit. Si c’est le cas, provoquez l’échange pour présenter vos excuses. Sinon, il est temps d’en savoir plus.

Aider à se projeter

Profitez d’un point individuel pour mettre les pieds dans le plat et le sujet sur la table (et non l’inverse). Expliquez pourquoi vous pensez qu’on vous a choisi et montrez que vous souhaitez la réussite de votre collègue autant que la vôtre. Vous pouvez repartir de ce qui vous rassemble, des talents de votre collègue pour imaginer la direction vers laquelle vous pouvez l’aider à se projeter.

Être endurant

Vous ne pouvez pas maîtriser ce que pensent vos collègues, mais les plus résistants seront convaincus par vos résultats. Inutile d’attendre une échéance, cela commence dès maintenant en faisant preuve de transparence et en les associant à votre élan. Constatez, semaine après semaine, en point d’équipe, les évolutions positives, collectives comme individuelles.

Conclusion

Pour franchir ce palier, travaillez votre attitude et préparez dès maintenant quelques notes pour votre prochain individuel.

Pour finir, voici quelques autres défis à explorer dans le même thème :

Footer_Roger_gd@2x-2