Cette semaine, je vous propose une auto-évaluation à destination des managers qui naviguent en mode hybride.

Un pas de recul sur le fonctionnement à distance de votre équipe.

C’est parti !


1. Nos agendas sont partagés.

On emploie souvent l’image de l’agenda comme le nouvel open space des équipes décentralisées. Donner accès à son emploi du temps est un excellent moyen de communiquer l’essentiel à ses collègues.

2. On y trouve des temps de travail individuels et des pauses.

Bloquer des plages de travail pour traiter des tâches courantes (email, calls rapides), des moments de focus (relecture de contrat, création, développement) et des pauses (dej, sport, contraintes perso) est essentiel pour trouver un équilibre pérenne.

☑ 3. On le regarde avant de vous envoyer un message.

Imaginez qu’on vous interpelle dans l’open space alors que vous êtes concentré sur un document, pas très respectueux, non ? Et bien à distance, il existe aussi des règles de savoir-faire. Pensez à les partager ou pourquoi pas les définir ensemble.

☑ 4. On vous envoie un message avant de lancer un call.

Ah les visio sauvages ! Ici, l’image c’est votre collègue qui rentre en réunion sans frapper, vous interrompt en pleine présentation pour vous poser une question sur ses congés… Bref, à éviter.

☑ 5. En call, les caméras sont allumées (même à 9h 🥱).

Les visios nous fatiguent car elles nous demandent une attention bien + importante qu’au bureau pour capter les messages passés au delà des mots prononcés. Allumer sa caméra (au moins en début de call) c’est montrer du respect et transmettre du non-verbal à ses interlocuteurs.

☑ 6. En point d’équipe, on prend le temps de savoir comment ça va avant de se plonger dans l’opérationnel.

Pitié, pas de reporting, juste savoir comment ça avant de lancer la semaine.
Si vous manquez d’inspiration pour dépoussiérer l'exercice, il y a l’icebreakery.

☑ 7. On célèbre les victoires comme les échecs pour apprendre ensemble.

L’authenticité alimente la confiance. Et la confiance c’est super utile quand on se voit moins.

☑ 8. On connait les priorités de nos collègues cette semaine.

Complétez la phrase « je serai content.e de ma semaine si… » et partagez-la avec vos collègues. Ça donne une vue globale, le sentiment de tous avancer dans la même direction et ça permet de suivre sans micro manager.

☑ 9. Vous avez entendu un « Je ne sais pas » dans une réunion le mois dernier. Et y a pas eu de drame…

Authenticité toujours. Quand on est en visio, on prend souvent la parole à tour de rôle, il y a un petit coté « interro surprise »… Être à l’aise à dire « je ne sais pas » pour prendre le temps de creuser le sujet avant de revenir vers vos collègues témoigne d’un climat serein.

☑ 10. Chacun est à l’aise à demander un coup de main.

L’informel est + compliqué en télétravail. La prise d’initiative individuelle pour sortir de son isolement face à un problème que vos collègues ont peut-être déjà rencontré doit être encouragée.


Alors, vous cochez combien de cases ?

Partagez votre score avec vos collègues (on applaudit rarement les trains qui arrivent à l’heure).

Si vous avez trouvé cette auto-évaluation utile, transférez-la, ça peut aider autour de vous 😉


À la semaine prochaine !

Quand ça sera le bon moment pour vous, voici 3 façons dont on peut vous aider :

  1. Reprenez le contrôle de votre temps en 5 jours et en équipe.
  2. Rejoignez le Club Teambakery par ici (3 700 + managers ont déjà franchi le pas)
  3. Bookez un échange sur vos sujets Learning (3 créneaux dispo chaque semaine)